L’Aïkido,

 

art martial japonais, est issu de la synthèse de différentes disciplines martiales ancestrales, réalisée au travers de la quête philosophique et spirituelle de son fondateur, Maître Morihei UESHIBA (1883-1969).

Initiée vers 1920, cette synthèse fût parachevée vers 1942.

Introduit en Europe en 1951, sa progression est, depuis, constante et place la France au 2ème rang mondial après le Japon en terme de nombre de licenciés.

L’Aïkido vise l’harmonisation de l’homme avec son environnement. Sa pratique peut être celle de toute une vie et vous apportera équilibre, force et sérénité.

 

Harmonie et équilibre caractérisent les techniques d’Aïkido. Celles-ci sont basées sur le cercle et la spirale : elles ne s’effectuent jamais en opposition directe à l’attaquant mais exploitent, guident son impulsion sans la subir.

L’Aïkido n’a pas pour objet la destruction de l’adversaire, mais plutôt de lui faire prendre conscience, par le biais de projections et d’immobilisations, que poursuivre son attaque est inutile et ne pourrait le mener qu’à sa propre perte.

 

L’Aïkido, un enseignement de qualité, Une ambiance décontractée.

Maîtrise de leur corps, extériorisation de leur énergie, amélioration de leur motricité, synchronisation de leurs gestes, respect du partenaire, autant d’aspects de l’apprentissage de l’Aïkido par les enfants à partir de 6 ans.Si le côté self-défense de l’Aïkido attire le public féminin, ce sont davantage les valeurs essentielles et les qualités qu’il développe ou qu’il renforce qui séduisent les femmes tout autant que les hommes. L’Aïkido compte plus de 30% de pratiquantes.

Fidèle à l’essence du budô qui réside dans la recherche de l’unité du corps et de l’esprit au travers de l’entraînement, l’Aïkido est une discipline non compétitive. Courtoisie, respect de l’autre, entraide, persévérance et sincérité sont des qualités cultivées sur les tatamis.